la cuisine du peintre..

Mes flacons sont vides..  et j’ai dû refaire le plein.. c’est l’occasion de me replonger dans mes livres de recettes..

Xavier de Langlais.. Pierre Garcia.. et Abraham Pincas..sont habituellement mes références.

Il faut dire aussi que ces derniers temps je me suis laissée séduire par les médiums alkydes…sauf que…s’ils sont pratiques par leur rapidité de séchage favorisant une reprise rapide, dans la durée ils faut reconnaitre qu’ils donnent un rendu terne et triste aux peintures. Du coup, je me replonge alègrement dans les médiums traditionnels..

Il me restait peu d’essence de térébenthine, et j’avais besoin absolument de vernis définitif, mais aussi de vernis provisoire.. et de medium..

J’avais aussi envie de tester toutes les recettes de Xavier de Langlais.. encore une fois.. 🙂

Du coup, j’ai du faire des calculs pas possible pour faire un peu de tout.. J’ai choisi la 3eme formule, que je nomme XL3 qui utilise à la fois le vernis Durosiez et le siccatif Flamand Lefranc Bourgeois. Je me suis fait aussi un peu de XL1 à base de baume de Venise, et du vernis provisoire et définitif.
Je pense que dès que j’aurai renouvellé mon stock d’essence de térébenthine, je me ferai un flacon de medium XL2bis et surement aussi XL2… au medium Derosiez et au medium flamand Lefranc Bourgeois.

😀 🙂

 

Bon voilà.. j’ai préparé un peu tout cela dans l’urgence du besoin…

la suite sera les tests de médium/agglutinant lors de mes différentes études 😉

et j’aimerais tester les vernis à la gomme damar, qui me semble plus appropriés au vernissage..

 

Références :

 

      .

Publicités