block study 1

Etude à l’huile, avec le médium XL3.

J’espère la 1ère d’une longue série 🙂

 

Publicités

la cuisine du peintre..

Mes flacons sont vides..  et j’ai dû refaire le plein.. c’est l’occasion de me replonger dans mes livres de recettes..

Xavier de Langlais.. Pierre Garcia.. et Abraham Pincas..sont habituellement mes références.

Il faut dire aussi que ces derniers temps je me suis laissée séduire par les médiums alkydes…sauf que…s’ils sont pratiques par leur rapidité de séchage favorisant une reprise rapide, dans la durée ils faut reconnaitre qu’ils donnent un rendu terne et triste aux peintures. Du coup, je me replonge alègrement dans les médiums traditionnels..

Il me restait peu d’essence de térébenthine, et j’avais besoin absolument de vernis définitif, mais aussi de vernis provisoire.. et de medium..

J’avais aussi envie de tester toutes les recettes de Xavier de Langlais.. encore une fois.. 🙂

Du coup, j’ai du faire des calculs pas possible pour faire un peu de tout.. J’ai choisi la 3eme formule, que je nomme XL3 qui utilise à la fois le vernis Durosiez et le siccatif Flamand Lefranc Bourgeois. Je me suis fait aussi un peu de XL1 à base de baume de Venise, et du vernis provisoire et définitif.
Je pense que dès que j’aurai renouvellé mon stock d’essence de térébenthine, je me ferai un flacon de medium XL2bis et surement aussi XL2… au medium Derosiez et au medium flamand Lefranc Bourgeois.

😀 🙂

 

Bon voilà.. j’ai préparé un peu tout cela dans l’urgence du besoin…

la suite sera les tests de médium/agglutinant lors de mes différentes études 😉

et j’aimerais tester les vernis à la gomme damar, qui me semble plus appropriés au vernissage..

 

Références :

 

      .

fabriquer des blocs..

quand on est peintre, on bricole… aujourd’hui des blocs pour réaliser des études.. 🙂

Récupérer des boîtes.. les poncer, enduir de gesso, sécher, poncer à nouveau.. puis la couleur vient…

Ah !! c’est beau ses couleurs 🙂

J’en ferai d’autres, des cubes, mais cela suffira pour commencer…

 

 

 

le bol bleu et ses mirabelles.. :)

oil painting

huile sur papier apprété  24x32cm.

contrainte :  dessous noir.. et ne pas manger les mirabelles !!

Réalisé fin juin.. le temps passe vite.. !!
Je me suis dit je reprend doucement mes pinceaux en faisant un daily painting. Je me suis donné une contrainte de travail par l’utilisation d’un fond noir.
J’ai vu ce travail comme une première étape de mise en route, modeste, un échauffement.
La réalisation a été d’abord laborieuse, puis d’un coup c’est venu… comme souvent. Je suis souvent surprise par les étapes intermédiaires, parfois très moches, puis d’un coup comme par magie la peinture prend forme, vit..
Je me suis surprise par le résultat pas si mal. Je sais, c’est pas extraordinaire, mais ça me parait assez correct.
J’envisageais un tableau plus conséquent avec cette contrainte du noir.. pas fait encore.. j’y reviendrai probablement.

Kandinsky, Debray, Klee, Rothko..

Kandinsky, Debray, Klee, Rothko.. dans ma liste à étudier.. à lire surtout.
En lisant ce document, j’ai réalisé que Itten, et Kandinsky étaient probablement synesthètes.
Itten, c’est évident.. j’ai fait ses exos et je n’y ai même pas pensé !!
Ce qui est étrange, c’est que j’ai l’impression que tous les peintres le sont, fatalement… c’est un truc normal pour être peintre.
J’aurai même tendance à penser que tous les artistes le sont.. c’est juste une sensibilité accrue. Bon. C’est comme si on avait inventé un mot, une « pathologie » pour décrire une sensibilité normale chez les artistes. Enfin, c’est mon impression.
C’est juste accéder à un potentiel enfoui..
Dans ce résumé, je ressens exactement ce que décris Kandinsky quand je peins.. la sensation d’être juste un média transmetteur d’une énergie créative.. Kandinsky mon pote 🙂
Un autre article sur le livre de Kandinsky..