le bleu

le-bleu-est-une-couleur-chaude

Le bleu est beau en soi. C’est une couleur parfaite. Lorsque je barbouille du bleu pur, je ressens un bien-être, sa beauté. Elle me touche. Je ressens le bleu, pour ce qu’il est, c’est comme un émerveillement, une éclaboussure, un lien entre ce que je vois et mon cœur. Je ne peux que le voir, même avec ma musique sur les oreilles 🙂

Ce n’est pas propre au bleu.. il y a d’autres couleurs.

 

Mais le bleu, c’est plus qu’une couleur.

C’est une émotion, c’est une vie. La vie propre des couleurs… la couleur vit, le bleu, comme le rouge… comme  le blanc …

Voilà, c’est dit. Je fais quoi avec ça maintenant ?

 

Pourquoi le bleu fascine, attire, interpelle autant les artistes ?

Pourquoi le bleu outremer ou bleu très foncé et pas le cyan ? Est-ce seulement culturel ? Pas si sûr…

 

J’ai lu un livre sur Klein il y a quelques temps, et j’ai était interloquée, fascinée !  Forcément…

Il dit, entre autre, qu’il a cherché à faire ressentir l’émotion de la couleur aux spectateurs, et que pour cela il a fait des monochromes, puis s’est concentré sur le bleu.

Il ne faut pas montrer, il faut faire pour ressentir.

 

Une pièce bleue, dans un univers bleu, un tableau bleu, des vêtements bleus.. un stylo bleu…. du bleu, du bleu, que du bleu…. manger bleu, voir bleu, penser bleu.. peut être ainsi peut-on ressentir l’émotion du bleu ?

Maintenant, je vais lire quelques documents, voir le travail de Klein, la période bleue de Picasso, Pastoureau… et ce que je trouverai.

Cela va sans doute me rassurer :))  Oui, ressentir la couleur, c’est tout à fait normal 😀

 

Là, je regarde mon barbouillage bleu, dont le résultat en terme d’image est moche… et je me dis, c’est beau le bleu 😀 😀

J’avais envisagé de ne peindre qu’en bleu pendant un certains temps.. me disant qu’une année était un minimum… mais cela ne me convient pas. Je suis incapable de me contraindre ainsi sans dépérir.. peut être pourrai-je faire des journées bleues.. ou rouges.. ou blanches.. :))

Tout ça pour dire que je vais étudier le bleu. Je vais essayer, ce serait bien.

Publicités

2 réflexions sur “le bleu

  1. Non ce n’est pas moi 🙂 J’ai trouvé le titre intéressant.. à une époque le bleu justement était considéré comme une couleur chaude (cf. Pastoureau « Le bleu »). Du coup j’ai trouvé le titre de cette BD amusant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s