Le peintre, d’après Zhuang Zi

Le Prince Yuan de Song voulait faire exécuter certains travaux de peinture. Des peintres se présentèrent en foule; ayant effectué leurs salutations, ils s’affairèrent devant lui, léchant leur pinceaux et préparant leur encre, si nombreux que la salle d’audience n’en pouvait contenir que la moitié.

Un peintre cependant arriva après tous les autres, tout à l’aise et sans se presser. Il salua le Prince, mais au lieu de demeurer en sa présence, disparut en coulisses. Le Prince envoya l’un de ses gens voir ce qu’il devenait.

Le serviteur revint faire rapport :

« Il s’est déshabillé et est assis, demi-nu, à ne rien faire. »

« Excellent ! s’écria le prince. Celui-là fera l’affaire : c’est un vrai peintre ! »

Zhuang Zi   (4ème siècle av. J.C.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s